Vous allez tout savoir Découvrir plus d’infos

Plus d’infos à propos de Découvrir plus d’infos

Nombre de fumeurs sont prisonniers de leur lot de cigarette. Ils souhaiteraient éliminer le tabac de leur vie mais craignent de manquer de volonté et de flasher au bout de quelques jours ou quelques semaines. Arrêter de fumer sans aide est une véritable épreuve, que la seule volonté ne suffit pas toujours à traverser. C’est pourquoi les substituts nicotiniques peuvent apporter un soutien précieux au moment de l’arrêt du tabac. cependant, tous ne sont pas efficaces, notamment dans le cas où la dépendance à la cigarette classique est cruciale. Une étude récente prouve que 80 % des utilisateurs de patchs, gommes ou sprays nicotiniques reprennent la cigarette dans l’année qui suit leur tentative de sevrage. La cigarette électronique n’est toutefois pas un substitut comme les autres et possède de nombreux atouts.

La cigarette électronique jetable est composé d’éléments obsolètes et de faible qualité, cela permet de lui donner un caractère jetable. Comme toutes cigarettes électroniques elles sont composées d’une batterie et d’une résistance qui permet transformer le fluide en vapeur d’eau. La batterie n’est pas rechargeable et la résistance ne permet pas un fort débit de fumée ( rappel : c’est le duo puissance de la batterie qualité de la résistance qui permet de varier le débit de fumer et le ressentie des goûts ). sur cette base, 14 bouffées d’une e-cigarette remplie d’un tel fluide correspondent à la quantité de nicotine lors de la consommation d’une cigarette. La quantité réelle de nicotine consommée par les utilisateurs de cigarettes électroniques dépend non seulement de la concentration de nicotine dans le liquide, mais également de l’équipement et du comportement d’utilisation, dont le nombre de bouffées.

La vaporisation du e-liquide est un processus accessible à tous. Chaque appareil contient une soi-disant tête de vaporisateur, de plus connue sous le nom de bobine, qui vaporise le fluide en se servant d’électricité et de chaleur. Cela crée un aérosol qui peut être vaporisé et qui a n’importe quel goût et taux en substance nicotinique. pour faire simple, l’e-liquide est transporté hors du réservoir à travers un morceau de coton attaché à un fil ou un treillis de métal. Sur simple pression d’un bouton sur la batterie, ce fil se réchauffe et transforme le liquide en un aérosol inoffensif, qui peut ensuite être aspiré du vaporisateur vers la joue ou les poumons. La nicotine est, sans surprise, citée par la plupart comme l’une des raisons pour lesquelles les hommes ont une dépendance aux cigarettes de tabac.

Les personnes de la cigarette électronique considèrent que le vapotage n’est pas nocif pour la forme. Ses détracteurs considèrent que même s’il n’y a pas de combustion, il peut y avoir des composants toxiques pour l’instance. La France est la première nation de l’Union européenne avec le plus de fumeurs, ce qui engendre environ 60 000 décès tous les ans. Un Français sur quatre est accro au tabac et 32 % de ces derniers ont essayé d’arrêter de fumer à un moment donné. Ce nouveau produit a révolutionné le marché, au point de concevoir une polémique sur ses possibilités et inconvénients, qui continuent aujoud’hui d’être discutés. La bonne chose à ce sujet est que les cigarettes électroniques sont très demandées sur le marché commercial et que le nombre de fans qui ont décidé de penser à de une nouvelle expérience d’arômes et de saveurs augmente.

Une récente étude réalisée sur la durée par des chercheurs de l’University College de Londres a été publié en Février 2017. La conclusion est sans appel : la cigarette électronique est aussi peu risquée que les patchs à la substance nicotinique. cependant, les auteurs de l’étude effectuée sur plus de 150 participants démontrent que les anciens fumeurs étant passés à la e-cigarette ont vu une nette l’abaissement de la concentration des produits néfastes dans leurs organes. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : plus de 70% des fumeurs arrêtent de fumer grâce à la cigarette électronique. Selon certains attestations, des fumeurs à hauteur de deux ou trois paquets journalier sont parvenus à stopper complètement la cigarette grâce à la cigarette électronique !

Plus d’infos à propos de Découvrir plus d’infos